19 Septembre 2021 12:31

Test de Takeshi's Challenge



Fiche technique
Console : Famicom
Développeur : Taito Corporation
Editeur : Taito Corporation
Type : Action / Plateformes
Sortie Japon : 10 décembre 1986
Titre original : Takeshi no Chosenjo


Takeshi Kitano est un cinéaste, acteur, animateur de télévision, humoriste, artiste-peintre et plasticien, écrivain et poète, et chanteur japonais. Il était donc tout naturel qu'il dirige le développement de son propre jeu vidéo en 1986, un jeu qui n'est jamais sorti ailleurs que sur le sol nippon (et vous allez comprendre pourquoi). Pour des raisons évidentes de compréhension, nous avons utilisé pour ce test une version traduite en anglais.

 

Console Famicom

Avant de commencer le test, il faut bien connaître certaines subtilités de la console, le jeu n'hésitant pas à les exploiter. En effet, si la Famicom (de son nom complet "Family Computer") est l'équivalent en Europe et aux Etats-Unis de la NES (pour "Nintendo Entertainment System"), elle présente quelques caractéristiques spécifiques.

Sortie en 1983 au Japon (les français devront attendre octobre 1987 avant de voir la NES grise débarquer sur le vieux continent), la Famicom intègre deux manettes directement reliées à la console et les changer en cas de panne est donc presque impossible. Mais les deux manettes sont différentes : si la manette n°1 est similaire aux manettes NES européennes, ce n'est pas le cas de la deuxième qui, comme vous le voyez sur l'image, ne comporte pas les boutons Start et Select, mais possède un micro ! Dans Takeshi's Challenge, celui-ci sera indispensable pour avancer.

 

Ce test vous est proposé sous la forme d'images commentées. Cliquez sur les flèches pour changer l'image affichée. Les images suivent la chronologie du jeu.

PrécédentTakeshi's Challenge FamicomSuivant

L'écran-titre du jeu. Allez à gauche pour lancer une nouvelle partie ou à droite pour en continuer une via un système de mots de passe, passwords que vous pouvez obtenir à n'importe quel moment de la partie. Pour un jeu sorti en 1986, c'est donc un très bon point. (1/52)

 

Verdict final
Graphismes : 18/20
Les environnements intérieurs comme extérieurs sont parfaitement réussis et on ressent réellement une variété dans les décors, ce qui est loin d'être le cas de tous les jeux Famicom sortis en 1986.

Bande son : 09/20
Le rendu sonore n'est pas à la hauteur du rendu graphique. Les bruitages sont globalement horripilants et c'est la même musique qui tourne en boucle du début à la fin du jeu.

Jouabilité : 06/20
La maniabilité du jeu est correcte, seul bémol pour les sauts qu'il est difficile de doser. Mais au-delà de ça, l'incohérence scénaristique du jeu le rend impossible à terminer sans aide externe.

Durée de vie : 10/20
Avec la solution et en ayant connaissance de la difficulté du jeu, comptez une bonne heure pour en venir à bout. Sinon, vous pourrez y passer vos jours et vos nuits sans réussir à avancer.

Scénario : 20/20
On se sépare de sa femme, on démissionne de son travail, on chante dans un karaoké pour obtenir une carte au trésor, on part à la conquête du trésor sur une île perdue en deltaplane... C'est tellement n'importe quoi que la note attribuée à ce critère doit l'être également, pour rester dans l'esprit.

Note générale : 09/20
Première personnalité à contribuer au développement d'un jeu vidéo, on n'arrive pourtant pas à cerner le message que Takeshi Kitano a voulu faire passer à travers ce jeu, si ce n'est son désamour pour l'univers vidéoludique. L'ensemble du jeu est incohérent et rend impossible toute progression sans avoir recours à la lecture de la solution. C'est comme si on vous disait qu'en cliquant sur le mot "progression" de la phrase précédente, une image s'afficherait en haut de la page : c'est illogique et pourtant...

 

Rédigé le 16/02/2015

© 2004-2021 GD Productions
Tous droits réservés