03 Mars 2021 14:59

Fumito Ueda

Fumito Ueda

 

Fumito Ueda naît le 19 avril 1970 à Tatsuno, au Japon. S'il se prédestine à une carrière artistique, il ne sait pas encore dans quel domaine il s'orientera professionnellement, même si l'univers du jeu vidéo le fascine déjà.

Bien qu'il ait été inscrit à l'université, c'est en suivant une formation autodidacte à la création d'images numériques en 3D qu'il va intégrer l'industrie du jeu vidéo : en 1995, le studio Warp l'engage en tant qu'animateur 3D sur Enemy Zero, un jeu de survival horror dans l'espace sorti sur Sega Saturn (forcément...).

En février 1997, Ueda imagine une idée de jeu qui se veut être une fable onirique dans un monde médiéval-fantastique. Reprenant le thème universel de la rencontre entre un garçon et une fille, l'essence du projet tient au fait que les deux personnages vivent l'aventure ensemble, main dans la main. Le jeu est ainsi en nette opposition au ressort narratif classique qui veut que le héros soit immanquablement amené à rechercher la fille qui s'est faite enlever.

Jaquette Ico PlayStation 2
Rien que la jaquette du jeu parvient à démontrer le côté atypique de ce titre.

Le projet tape dans l'oeil de Sony qui engage Ueda pour le diriger et, dès septembre 1997, le développement de ce jeu baptisé Ico commence. Au sein de l'équipe de développement, la Team Ico, on retrouve peu de personnes ayant eu une expérience professionnelle avec l'univers du jeu vidéo : un souhait de Ueda qui voulait des collaborateurs ayant un regard neuf sur ce jeune média.

Le jeu sort sur PlayStation 2 en 2001, après quatre années de production. Le jeu est immédiatement consacré par la critique pour ses qualités conceptuelles et artistiques mais, paradoxalement, les ventes sont très mitigées. Aux éloges de James Mielke, rédacteur en chef du site 1UP.com, qui écrit que Ueda et Ico sont "deux des plus élégants délices de l'histoire du jeu vidéo" et de bien d'autres journalistes, le jeu ne se sera écoulé qu'à 650.000 exemplaires (avant toutes ses rééditions).

En 2002, Ueda se lance dans la réalisation de son second titre. Il a une idée originale en tête, basée sur l'épopée d'un jeune homme qui doit escalader et terrasser de gigantesques colosses, dans l'espoir de faire revivre son aimée. Le développement du jeu repousse les limites de la PlayStation 2 et se prolonge pendant trois années. Publié en 2005, Shadow of the Colossus conquiert la critique et le public par sa dimension épique, confirmant le statut de son auteur. Le jeu se fera même le luxe de remporter cinq prix sur huit possibles lors de la cérémonie des Game Developers Choice Awards, en mars 2006 : Game of the Year, Game Design, Character Design, Visual Arts et Innovation.

A la fin de l'année 2011, Ueda décide de quitter Sony pour d'autres horizons, en ayant toutefois un dernier jeu à remettre, nommé The Last Guardian. A l'instar de ses deux titres précédents, Ueda devrait réussir à faire émaner de ce jeu toute la poésie qui lui est si chère et toujours à contre-courant de la tendance du marché vidéoludique.

 

Rédigé le 22/12/2013

© 2004-2021 GD Productions
Tous droits réservés